Revenu de base ? RIE ?


Revenu de base ou Revenu Inconditionnel d’Existence ?

2 concepts de société s’opposent

Même si l’article sur Wikipédia, largement documenté, référence ces 2 mots comme synonymes,

  • Pour les uns, ce revenu doit prendre en charge la pauvreté inhérente à notre organisation sociale ; il est distribué en fonction des revenus apportées par le travail de chacun. (On peut dire que dans ce cas, cela ne change pas le système d’organisation sociale puis qu’il s’agit de grouper les différentes aides (allocation logement, RSA…) pour permettre l’accès à chacun de conditions de vie décentes.
  • Pour les autres, un revenu UNIVERSEL est donné SANS CONDITIONS de ressources (du plus pauvre au plus riche). Le montant est le même pour tout habitant d’un territoire, pays…, calculé sur ses richesses produites et devant assurer les conditions de vie minimales décentes (le toit et la nourriture). Cette distribution constante tout au long de la vie et suivant l’âge (1/2 de RIE de 0 à 18 ans et 1 RIE pour les plus de 18 ans) modèle une organisation sociale différente : le travail peut redevenir un métier, une passion, puis qu’il ne conditionne plus l’accès aux besoins vitaux.

L’économique s’oppose au politique

Tout système productif engendre une organisation sociale adaptée

Dans le mode économique actuel, c’est la croissance qui engendre le bien-être social : elle développe des emplois, qui permettent à chacun de vivre décemment et d’acquérir des biens et  des services, vers un progès social, dans une organisation sociale adaptée: reconnaissance du travail comme ciment social, avec redistribution solidaire des riches aux pauvres, par l’entremise de l’Etat et des impôts.

Moins de croissance => moins de richesses produites => moins de richesses redistribuées => grippage des rouages => repli sur les avoirs personnels, insécurité, tensions sociales… C’est ce que nous vivons aujourd’hui.

Faire toujours plus pour compenser les inégalités d’accès, est-ce toujours la solution ? Relancer une croissance pour quoi et pour qui ? Nous croulons sous les biens et les services, produits de part et d’autre de la planète, au grand dam de sa santé (terres, eaux et air pollués, réchauffement climatique et pôles en disparition) et de celle des hommes et des animaux vivant et mourant dans des conditions déplorables. Ne sommes-nous pas arrivés à la fin de ce système, qui a permis le progrès social quand il y avait de la croissance, mais qui ne peut plus y répondre maintenant ?

Changer de système productif pour changer l’organisation sociale

La suite dans les articles à venir, sous cette rubrique

Avec une monnaie non spéculative

Dans les 2 cas, et surtout dans le cas d’un RIE, nous devrons remettre en question nos échanges, en utilisant une monnaie non spéculative, dite de “bien commun”.

Liens et sites référents :

François Plassard pour le R.I.E.                       

Mouvement Français pour un Revenu de Base

Objecteurs de croissance

Article sur le blog de Médiapart

Vidéos : 1 minute pour comprendre

Bande-annonce du film “Un revenu pour la vie”